Le matelas (Bio) idéal? 

  Le matelas (Bio) idéal?

Naturel - Végétal - Biodégradable - Inodore - Durable - Ecologique - Equitable - Biologique - Sain - Large - Epais - Résilient - Dense - Déhoussable - Lavable - Respirant - Aéré - Climatique - Hypoallergénique - Anti-acariens - Antibactérien - Antistatique - Imputrescible - Morphologique - Elastique - Résilient - Résistant - Esthétique - Indéformable - Sur-mesure...

Les marques traditionnelles de la literie surfent sur la vague du naturel mais trop souvent, l'emballage marketing est un leurre car il est encore improbable de trouver un matelas ou un oreiller certifié Latex 100% naturel en magasin.

Par exemple, le bambou naturel utilisé pour les coutils est une pure invention marketing : la transformation de fibres issues de la plante en viscose nécessite chimie et polluants tel que l’emploi de produits aussi sympathiques que l’acide chlorhydrique et la soude caustique.

A contrario, le caoutchouc naturel est une matière première végétale saine face aux mousses synthétiques ou pseudo naturelles comme la mousse de soja où seulement 5 à 20% du matelas contient du soja. Les propriétés intrinsèques du latex végétal devancent également les autres solutions de matelas composés de matières naturelles comme la laine utilisée depuis toujours ou plus récemment, la fibre de coco.

Notre mousse est biodégradable, inodore et ne produit pas d'émanations toxiques. Des tonnes de produits chimiques toxiques issus des mousses et des colles de matelas polluent l'environnement. Seule une entreprise (RECYC-MATELAS) s'organise actuellement sur le territoire français pour proposer aux professionnels une alternative à l’enfouissement des matelas et sommiers usagés, par le recyclage des matières qui les composent dont la biodégradation s'étale sur plus de 100 ans.

Une literie verte laisse le moins d’empreinte possible dans la nature, sans utilisation de produits toxiques au cours de la fabrication et respectueuse de l’environnement : matières premières durables, biodégradables, fibres textiles écologiques et équitables issues de l'agriculture biologique, optimisation de l'usage énergétique et de la consommation de l'eau...

Actuellement, le succès est grandissant pour les matelas de dimensions larges (80, 90, 160, 180cm) et longues (200, 210cm). L'épaisseur 15cm à 20cm est un standard pour le haut de gamme. Toutefois, vérifiez que la hauteur totale de l'âme du matelas mesure bien 15cm d'épaisseur sans les housses et autres garnissages, matelassages...

La résilience du latex naturel à 15cm d'épaisseur est déjà excellente car le corps s’enfonce de 12cm en moyenne. Le choix du niveau de confort, cet à dire de la fermeté et par conséquent de la densité est d'abord une question de sensations. La densité souple rivalise avec les densités plus fermes pour s'adapter à toutes les morphologies. Souple-medium pour la densité 75 KG/m3, ni trop dur, ni trop mou pour la densité medium-ferme 85 KG/m3 et ferme pour la densité à partir de 85 KG/m3). L'extra ferme supérieur à 90 KG/m3 plus adapté aux poids de corps de +100kg est déconseillée car trop dure.

A la question « faut-il privilégier un matelas souple ou un matelas dur ? », les spécialistes de la literie apportent souvent une « réponse de Normand » : cela dépend !

De nombreux facteurs personnels et physionomiques rentrent en ligne de compte dans le choix de la dureté d'un matelas mais l'exceptionnelle résilience et élasticité du latex végétal permet de se sentir confortable avec toutes les densités.

Il ne faut pas négliger le type de suspension du matelas et le sommier qui joue un rôle primordial dans le confort de couchage mains le latex végétal s'adapte à tous les sommiers et les situations y compris en direct sur le sol.

L'influence principale du sommier portera surtout sur plus de souplesse en cas de lattes souples par exemple. Pensez également à votre confort, certaines personnes plus fortes préféreront un matelas souple alors, qu'à l'inverse, des petits gabarits opteront pour un matelas ferme.

Les couples optent de plus en plus pour les matelas individuels faciles à manipuler et adaptés aux sommiers TPR (Têtes et Pieds Relevables). Pour le lit double, le choix de deux matelas individuels, l'un ayant une densité soft-medium et l'autre medium-ferme est une option personnalisée du confort à laquelle on ne pense pas toujours au moment de l'achat.

Le monozone ou le multizones? S'il s'agit de latex végétal, les deux structures sont parfaitement résilientes, élastiques et indéformables. Le zonage améliore sensiblement la réactivité mécanique de la mousse et le soutien des différentes parties de votre corps.

Le déhoussable est une tendance de plus en plus demandée car le lavage des housses s'impose pour une parfaite hygiène. S'assurer de la possibilité de multiples lavages à 60°c en lave-linge et un séchage rapide en sèche linge.
Il permet de changer les coutils si nécessaire. Il assure aussi aux consommateurs la bonne transparence du contenu.

Si les matières naturelles utilisées (latex végétal, laine, coton organique, fibres de coco latexées...) qui entrent dans la composition de l'âme du matelas bio sont essentielles, les clients comprendront à quel point la toile à matelas joue un rôle essentiel dans la qualité.

Les compositions textiles des housses seront 100% naturel, sans traitements chimiques et certifiés GOTS ou au minimum OEKO-TEX.

Une housse traitée anti-acariens dissimule souvent une housse réalisée dans un textile ordinaire simplement traité avec un insecticide. Une telle housse ne filtre pas les allergènes. Elle est donc inefficace.

Les tissus sont doux et répondent aux soucis d'allergies. Plus le textile est épais et plus il est susceptible d'abriter des allergènes. Les housses sont donc fines, légères, hypoallergéniques, le plus respirant possible (perméable à l’air et à la vapeur d’eau) et résistantes comme le chanvre ou le lin qui réunissent tous ces critères... Les textiles enduits (synthétiques) restent globalement peu respirants.

L'ajout d'un surmatelas de laine ou de soie offrira un produit encore plus climatique (thermo, hydro-régulateur) et cocooning qui annulera les matelassages bien trop souvent composé de matières moins nobles.

La housse est aérée et douce sans effets de reliefs ou autres matelassages, capitonnages excessifs, le dormeur est au plus proche de la matière pour mieux apprécier la résilience sensationnelle du latex végétal. L'esthétique d'une literie biologique se gagne grâce à la qualité des matières qui la compose dans son ensemble.

La tendance à la personnalisation et au sur-mesure doit pouvoir satisfaire la clientèle la plus exigeante.